Hermine de Clermont-Tonnerre : qui est Alastair Cuddeford, le père de ses deux enfants ?

La grande famille de l’aristocratie française est en deuil. Le 1er juin dernier, la jet-setteuse et romancière Hermine de Clermont-Tonnerre avait été victime d’un accident de moto. Un terrible accident qui avait plongé l’entrepreneure et businesswoman de 54 ans dans un profond coma. Selon les informations de Pure People, Hermine de Clermont-Tonnerre a rendu son dernier souffle, vendredi 3 juillet. Peu après, sa famille a officialisé son décès dans un communiqué : Hermine de Clermont-Tonnerre, née en 1966 vient de nous quitter après un mois de coma dans l’hôpital du Kremlin Bicêtre suite à un tragique accident de moto. Elle s’est éteinte entourée de toute sa famille”.

Hermine de Clermont-Tonnerre s’est donc éteinte entourée de ses proches. Celle qui était la fille du prince Charles Henry, 11e duc de Clermont-Tonnerre, et de Anne Moranvillé était maman d’une fille et d’un garçon, Allegra et Calixte, respectivement âgés de 17 et 15 ans. Tous les deux sont les fruits des amours d’Hermine de Clermont-Tonnerre et de son ancien compagnon Alastair Cuddeford.

Un homme d’affaires britannique, trader

Homme plutôt discret, Alastair Cuddeford ne s’est affiché que certains des fois avec son épouse lors d’événements mondains, notamment à des soirées caritatives ou au Festival de Cannes de 2004. Trader, ce financier britannique est spécialisé dans la banque d’investissement. Le couple avait décidé de se séparer en 2009. Sur sa page Twitter, Alastair Cuddeford se décrit comme un homme “bien éduqué, bien voyagé, bien nourri”. “Fasciné par l’avenir mondial, consterné par la plupart des politiques mondiales, aime le yachting classique”, a ajouté le père de famille de 54 ans, qui visiblement ne manque pas d’humour.

“Le grand amour de la vie” d’Hermine de Clermont-Tonnerre

Malgré leur séparation, Alastair Cuddeford restera “le grand amour de la vie” d’Hermine de Clermont-Tonnerre, comme elle l’avait confié dans l’ouvrage Hommes/Femmes : Ce qu’elles en disent, de Catherine Jacob et Franck Leclerc. Dans le livre en question, la mère de famille a décrit le père de ses enfants comme un “Anglais, trader de génie et de haute voilure”, qu’elle a “aimé passionnément” et avec lequel elle a vécu “dix ans de relation intense et passionnée”.

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on reddit
Share on telegram
Share on whatsapp
Emily
Emily
Passionate about people news, I transcribe on this site the best scoops of our beloved personalities. Follow us on the social networks so you don't miss anything. XOXO

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *